Posts tagged ‘ps’

October 16th, 2011

Pourquoi il fallait voter aux Primaires Citoyennes pour préparer 2012

by Laurent Francois

Citoyens !

Alors que les résultats tombent, et que François Hollande est a priori le champion du PS pour 2012, plusieurs signaux très positifs confirment que voter aux Primaires Citoyennes était non seulement une excellente idée mais surtout un premier bon point pour le PS d’ici 2012 :

  • d’abord pour voir l’agacement de François Copé qui tenta désespérément de pointer du doigt les différences entre les courants du PS. Et qui dut donc se plier à l’agenda politique socialiste, chose à laquelle il n’a pas du être foncièrement habitué pendant les 4 dernières années de radio Sarko. En coupant le sifflet artificiellement au canevas de communication UMP, on a pu voir émerger des sujets tus pendant des mois : la pénibilité du travail et la nécessaire adaptabilité des départs à la retraite ; la concrétisation de l’Europe politique; la lutte contre la discrimination pour trouver un job (rappelons qu’aux Etats-Unis, la plupart des recruteurs & chasseurs refusent de diffuser des CV avec nom et/ou adresses publiées…). Le PS a pu reprendre le contrôle d’une partie des clivages et des propositions politiques. L’UMP devra y répondre
  • ensuite pour initier ou reprendre la conversation avec une masse de “sympathisants” laissés à l’abandon par les rouages du parti, et ce pendant des années. On aura bientôt les détails sur la sociologie des électeurs des Primaires Citoyennes, et je fais le pari qu’il n’était pas totalement “populaire” : n’empêche que ce nouveau peuple de gauche s’est senti investi, s’est enfin reconnu comme partie prenante, et s’est enfin mobilisé dans une petite mesure : signer “l’engagement de reconnaissance dans les valeurs de la Gauche“, c’est un premier geste fort, un début de relation vers une conquête de pouvoir
  • ces Primaires, c’est aussi l’initiation à de nouveaux modes d’activisme politique, plus en phase avec notre société liquide. Dans une économie de l’attention où les structures “solides” semblent de plus en plus compliquées à tenir sur le long terme, ce genre de mobilisation permettant de maintenir un lien souple avec ses membres tout en visant un objectif fort est une première en France. Nous avons pu voir, en cohérence, des militants tracter aux marchés, à l’entrée des métros, dans la rue. Tout en orchestrant des envois de newsletter ou d’appels à contribution sur internet. C’est la vraie initiation d’une nouvelle génération de militants, qui mêle militantisme on & offline, qui planifie une stratégie de points de contacts complémentaires. Un PS qui n’est pas sombré dans les incohérences et dans un festival de polémiques on ou offline : le projet PS a quadrillé les espaces de débat, laissant pourtant la part belle au débat, sans flancher. Bien joué. L’UMP a abandonné le web en supprimant les Créateurs de Possibles alors que le PS tenait bon en continuant à éduquer ses militants. Pas mal pour occuper l’espace, et les nouvelles plate-formes de décision politique des citoyens, cette éducation là était nécessaire ; pas seulement pour 2012 mais pour toutes les prochaines…

A mon sens, je vois un point d’optimisation pour les prochains mois, qui est la conséquence d’un monde de plus en plus extime ; Elliot Lepers qui lui s’occupe de la campagne d’Eva Joly, résume l’enjeu pour 2012 : on ne peut plus séparer l’organisation interne d’un parti et son attirail pour convaincre le grand public puisque les acteurs intérieurs et extérieurs n’ont jamais été autant imbriqués, pervasifs, notamment grâce ou à cause des réseaux sociaux (n’en déplaise à Erwann Gaucher, voir la vidéo ci-dessous).  Je cite Elliot : il faut “permettre une plus grande autonomie aux militants, qu’ils puissent s’investir eux-mêmes, et donc apporter une réflexion, produire leurs propres éléments de campagne” . La campagne passera donc par une fabrication du consentement sur un mode actif, co-distribué, qui rejoint l’idée de démocratie de la réputation (je suis actionnaire d’une partie de la réputation de mon champion, je peux donc faire grossir mon capital, je peux donc faire grossir le “prix” du champion). Il va donc falloir nous donner non seulement de quoi tracter mais aussi accueillir les nouvelles créations de tract qu’on pourrait produire nous-mêmes : une tumblrisation du politique que diable !


La politique c’est net : la primaire PS sur le web par publicsenat

Rendez-vous sur Hellocoton !
November 18th, 2009

La Coopol, des infos via Point Chaud

by Laurent Francois

Citoyens !

Les régionales et les présidentielles arrivent déjà, ça va se battre et dans les urnes, et sur les murs, bien sûr. Mais surtout en ligne, où les différentes forces politiques commencent à se fédérer.

C’est notamment le cas du PS, avec le projet Coopol.

On ne va pas analyser sans tester, cependant Benoit Thieulin de la Netscouade en parle plus en détails sur Point Chaud, le nouveau rendez-vous Web TV de CB News.

Quelques grandes missions de la Coopol sont mises en avant :

  • Interconnecter les réseaux sociaux des fédérations et en même temps casser les rattachements.
  • Une base géographique avec recoupements affinitaires
  • Une fois les sections décloisonnées à l’intérieur du PS, les gens qui ont envie de s’engager sans être des militants professionnels vont pouvoir le faire au sein du PS via la plateforme

Et c’est sans doute ce point qui est le plus clé et critique : comment parvenir à déléguer une partie de la réputation du parti ou du candidat à des relais éphémères ou spécialisés tout en contrôlant la remontée effective de valeur sur un central.

A suivre, donc.

Rendez-vous sur Hellocoton !
August 22nd, 2009

Pourquoi la communication politique française n'est pas de la communication tout court

by Laurent Francois

Citoyens !

Niveau moquerie et blague sur cette “sacré France”, j’ai été servi depuis une petite île grecque devant France 24.

Je te passe les détails, tu as sûrement vu la même farce politique dans laquelle Luc Châtel, volontairement ou non, s’est retrouvée :


Luc Chatel présente les essentiels de la rentrée
envoyé par Luc-Chatel. – L’actualité du moment en vidéo.

Pour rappel, le témoignage bidon en question est celui de Virginie Meyniel.

Un classique qui date de la France des notables où l’on mettait un grain de témoignage “pour faire vrai” afin de légitimer des actions déjà décidées, hors appel au citoyen. C’était le début de l’isoloir, et le notable accompagnait jusqu’aux urnes ses ouailles conquises. Quant aux indécis, il fallait bien mettre un cache-misère pour raconter l’histoire et être crédible.

Je passe le fait que Morano nous faisait la même il y a un an, ce n’est pas une chasse aux sorcières.

Plus grave, c’est l’état d’ineptie et d’inertie, le manque d’originalité de nos partis, le manque d’audace, aussi, qui commencent à nous caractériser, nous les champions de la démocratie démocratique.

Aucun dialogue citoyen mené par les formations UMP, PS ou MODEM, à part lors de trop rares rencontres de quartier et dans les villes. Ce qui parait être une hérésie à l’heure où les murs peuvent tomber entre communautés éloignées : c’est comme si je me cantonnais à ne parler qu’à mes pairs communicants parisiens, alors qu’en 3 clics je peux m’adresser à un acteur de la société civile bordelaise. La direction géographique compte peu, le sens beaucoup plus.

Résultat : une communication politique en forme de panneau publicitaire, on en met en 4 par 3 à l’entrée des clochers français, histoire de dire qu’on a initié un dialogue citoyen. On envoie un tract, des fois qu’un citoyen tombe de son berceau. On organise parfois des meetings, histoire de sacraliser.

Mais au quotidien, citoyen, les formes institutionnelles du politique sont loin de nous faire partager un quelconque message. Aristote disait qu’une démocratie ne vaut que par la qualité des citoyens qui la composent . Problème aujourd’hui :

  • des cadres politiques qui n’ont jamais été aussi loin de nous
  • des militants désabusés qui doivent entre dans une logique de conquête du pouvoir avant même d’avoir la possibilité de faire passer leurs idées au plus haut niveau (regarde le PS citoyens, ça grouille d’idées révolutionnaires, mais l’essai jamais ne se transforme. Martine, sors toi de la carbonnade)
  • des citoyens qui pourraient être actifs et qui se retrouvent sans moulin pour moudre leur envie, à part peut être sur cette république des blogs lue par quelques uns (république au sens très large, évidemment…)
  • une majorité non pas d’opposition mais de mécontents, ce qui est pire que tout : l’ennemi n’étant pas identifié clairement, en termes d’idées, on peut se laisser bercer par quelques philanthropes de nos pulsions revanchardes

Autant vous dire que les Français n’ont plus vraiment la Barack-a même là où nous faisons encore rêver les étudiants (et oui, le Français est une notion encore aspirationnelle, je vous jure…). Et qu’il est temps de prendre les choses en main. Une idée de reprendre la démocratie sans être moraliste ou élitiste…tout en transformant en actions politiques légales ce travail de long terme. Pas facile. On peut y croire.

Rendez-vous sur Hellocoton !
May 25th, 2009

#eu09 Pourquoi je suis en colère à propos des élections européennes

by Laurent Francois

Citoyens !

Je vais vous livrer mon opinion. C’est rare par ici de sombrer dans l’humeur, mais enfin je n’en peux plus.

Et ça concerne les élections pseudo-européennes.

“Europe, je te condamne !” semblent crier les perdants de la modernité. Les autres se taisent, de toutes façons :

“S’ils conçoivent que l’Europe “apporte beaucoup à d’autres catégories plus favorisées”, les ouvriers de la “Peuge” ne s’y reconnaîtront que si elle s’intéresse à eux “et pas au business”, tranche Annick. “On la ressent comme une menace pour nos emplois, une nébuleuse qui organise la concurrence entre salariés, où le néfaste l’emporte sur le positif”, dit Pascal Meyer.”

Étrange style médiatique et vindicatif  (nouveau et ancien) : ce qui semble distant a tout d’un coup un nom bien concret. “Europe”, comme bouc émissaire de nos plaies, de nos souffrances, et de nos contradictions. Mais aussi comme un fils prodigue qui n’aurait pas accompli ce qu’il doit et peut réaliser.

Car il s’agit bien de cet écart-ci : entre la représentation que l’on se fait de cette Europe, et surtout celle que l’on ne fait pas. Et pourquoi ne peut-on pas se la faire, cette idée de l’Europe-ci ?

  • parce que les élus et candidats nationaux court-circuitent la nécessaire conversation entre la question européenne et le citoyen local

L’UMP tient la dragée haute à la perte de sens de cette Europe : “Pour mobiliser son électorat sans réveiller celui de ses adversaires, la majorité compte imposer des thèmes chers à la droite, comme le non à la Turquie et l’immigration”. Quand il n’y a pas de clivage ni de nouvelles idées, alors allons retrouver le thème de l’ennemi, surtout s’il est distant et différent.

Le PS et Martine-va-t’en-guerre de jouer la carte de la non-élévation : “La seule leçon que l’on peut tirer de ces sondages, c’est que la défaite annoncée va vers le parti du président de la République. La liste UMP est la seule en France qui défende sa politique“. Faux et archi-faux : c’est le pêcheur qui va prendre son billet pour Quimper. A force de tirer sur la corde locale, on préfère éviter la quinzième édition de la brocante du village

  • parce que le débat européen qui s’élève au niveau de Bruxelles semble y rester

Il faut être diplômé de 3ème cycle pour arriver à peut-être saisir les enjeux qui se trament par là-bas. Et encore. Même ceux qui font au quotidien un travail de pédagogie intense semble déserter la place publique des élections européennes. Je reprends un autre de ces politistes : ” Sur quelles bases faut-il donc débattre de l’Europe ?”

  • parce que le populisme négatif a imprégné la campagne de sa marque

“Le site Parlorama.eu qui classe les eurodéputés selon leur présence est enfin réouvert”. Courrons-y donc. Ou pas. Et qu’on en a appelé au peuple en le tirant une nouvelle fois par le bas : le sexe sauvera-t-il les élections européennes ? Oh non, oh non !

Et pourtant tout semble bien parti :

  • on widget-ise à mort :

Mais alors qu’est-ce qui nous manque, à nous, citoyens ingrats de trop recevoir de soleil (“coquin de sort” dirait mon grand-daddy) :

une proposition de valeur, politique celle-ci. Une proposition qui te prenne le matin au réveil, qui te donne envie d’aller te réveiller pour une cause, pour quelques idées. Une proposition où tu puisses dire “Oui”, ou “non”, mais pas “ni oui” “ni non”.

Rendez-vous sur Hellocoton !
May 15th, 2009

Rachida Dati confondrait communiqué de presse officiel et café du commerce ?

by Laurent Francois

Citoyens !

C’est ManHack qui m’a alerté :

“Hallucinant (bis) : Rachida Dati pète les plombs par communiqués de presse interposés, et sur justice.gouv.fr http://is.gd/A5rX

Mais de quoi s’agit-il au juste ? De deux communiqués qu’on espère n’être qu’un hack de mauvais goût :

Réponse à Elisabeth Guigou (suite)

Communiqué de presse

Compte tenu de l’intelligence de Mme Guigou, celle-ci devrait déroger au principe archaïque selon lequel tout prédécesseur mésestime ses successeurs.

Rachida Dati

Contacts presse


Cabinet du Garde des Sceaux,  ministre de la Justice

01 44 77 63 39- 01 44 77 22 02

12mai 2009

Rachida Dati

Réponse à Madame Elisabeth Guigou

Communiqué de presse

Rachida Dati renvoie les Français au bilan d’Elisabeth Guigou en tant que Garde des Sceaux

L’arrogance d’Elisabeth Guigou est révélatrice de l’attitude hautaine de certains socialistes vis-à-vis des souffrances de nos concitoyens dans leur vie quotidienne.

Je renvoie les Français au bilan d’Elisabeth Guigou en tant que Garde des Sceaux : un taux record de délinquance +17%; des taux records de suicide en détention (125 suicides en 1999), et de mineurs incarcérés (975 en juillet 1999 contre 698 en avril 2009), un taux inacceptable de détention provisoire (40% des personnes en prison en 1998 contre 26% aujourd’hui), le taux record de fermetures de places de prison sans nouvelles ouvertures (497 places fermées contre près de 9 000 places créées entre mai 2007 et 2009).

Je laisse le soin aux Français de juger de la grandeur d’Elisabeth Guigou en tant que ministre de la justice.

Sauf que les communiqués ont apparemment être repris et confirmés, notamment dans Libé il y a maitenant 3 heures :

” Dans un communiqué publié hier sur le site de son ministère, elle fustige «l’arrogance» de la socialiste Elisabeth Guigou qui, le matin même, avait dénoncé sa «désinvolture» et son «autoritarisme».”

Plusieurs questions donc :

  • comment une communication pareille a-t-elle pu partir du Ministère ?
  • si le communiqué s’avère être la conséquence d’un hack : comment se fait-il que personne au Ministère ne fasse une veille afin au moins d’avoir une visibilité sur ce qui sort par les voies officielles ?
  • comment Rachida Dati va-t-elle pouvoir être crédible après ça, alors que la presse a bien repris l’information ?

A suivre…

Rendez-vous sur Hellocoton !
November 24th, 2008

Marcos, un chanteur populaire avec "bulletin blanc"

by Laurent Francois

“qu’un jour dans l’isoloir, on effacerait leurs noms, on leur rendrait un devoir où nos bulletins seront blancs”

Marcos, c’est un chanteur non seulement touchant mais qui sait d’un carton mis à l’envers et d’une guitare sur un chantier transformer un hangar enfumé en salle de joie.

Je l’ai rencontré il y a presque 3 ans. Et je crois que c’est une belle soirée pour s’enorgueillir de ses couplets jetés entre le Beaujolais nouveau et un Brouilly débrouillard.

A l’heure où ça se tire dans les pattes dans le parti qui n’est plus guère populaire, une parenthèse de foi et de gouaille enchantée permet de, sans doute, mieux respirer dans nos isoloirs de pâte-à-mâcher.

Rendez-vous sur Hellocoton !
November 11th, 2008

Ségolène Royal me suit sur Twitter

by Laurent Francois

[edit 12 novembre 18.34 : l'auteur du minibuzz et du faux compte, c'est lui]

Quand on reçoit sur son compte Gmail que Ségolène Royal vous suit sur Twitter, et qu’on est un des 35 premiers à être suivis, on commence sérieusement à se dire que ce blog va être le terrain de joyeux débats dans les prochains mois.

Extrait de ses premiers tweets :

SegoRoyal

followingFollowing followingDevice updates OFF

You follow SegoRoyal
SegoRoyal’s updates appear in your timeline.

J’ai créé ce compte twitter afin de me rapprocher des français et de savoir quelles sont leurs attentes.
J’annoncerai demain les propositions de ma motion pour la gouvernance du PS… Des suggestions? Je suis à l’écoute de vos propositions!
Bienvenue sur le Twitter officiel de Ségolène Royal! J’ai été convaincue par les jeunes de mon parti d’utiliser ce nouveau moyen de comm’!

De l’ouverture ? Sûrement : elle suit déjà François Bayrou. ahah.

Une influence d’Obama sur nos politiques français ? Sans doûte.

A suivre, donc. La démarche, sur le principe, est bonne. Maintenant reste à savoir si l’équipe de Ségolène répondra “vraiment” à ses followers twitter. On en connait d’autres qui feraient mieux de le faire (j‘ai cité Benoit Hamon ?).

Politiquement vôtre,

bonne reprise.

[edit : allez voir l'excellent billet de Stéphane Zibi relatif à l'usurpation d'identité...]

Rendez-vous sur Hellocoton !